Retour page précédente
N'hésitez pas à nous faire parvenir vos articles

Documentation de www.reptimania.com
Catégorie : Lezards



Phelsuma lineata : Le gecko diurne à bandes (LINNE)

Le gecko diurne à bandes (LINNE)

Phelsuma lineata 

Par Adrien Debry bs761852@skynet.be

Voici des espèces voisines 

 

Phelsuma lineata est un petit gecko diurne de Madagascar qui ne dépasse pas 14 cm en terrarium.

Législation : comme pratiquement tous les reptiles malgaches, il est placé dans l’annexe 2 de la Cites. On peut dons le maintenir sans problèmes au même titre qu’un caméléon ou une couleuvre.

Maintenance : Il ne nécessite pas un terrarium de taille démesurée, mais celui-ci mérite d’être bien équipé. Je maintiens les miens dans un terrarium de L :50, l :30 et H :40. Un câble chauffant est placé sous la moitié de la surface du terrarium. Il n’est allumé que la nuit. L’éclairage, lui, est constitué d’une ampoule chauffant moyennement (25 ou 40W) car c’est un lézard qui ne s’expose pratiquement jamais aux rayons directs du soleil. ATTENTION, ce petit gecko étant diurne, il nécessite absolument un tube UV allumé 12 heures par jour. Un petit bac d’eau (genre soucoupe de pot de fleur) est placé sur le câble chauffant de manière à assurer la nuit, une hygrométrie forte de 80-90%.

La journée, 2 pulvérisations d’eau sur les vitres et le décor suffisent.

Température : jour : 28°C nuit 24°C.

Décor : Le décor est constitué d’une ou 2 racines (type racines pour aquariums), quelque plantes tropicales (réelles ou artificielles), et quelques pierres plates dont on verra l’utilité plus bas.

Le substrat est de type " biorep " ou " repti bark ".

Nourriture : Il se nourrit très facilement, de grillons, drosophiles, petits vers de farine. Il se nourrit aussi d’une grande quantité de fruits écrasés. Ainsi, c’est pour cela que j’utilise des pierres plates. J’ y écrase des bananes ou des mangues que l’animal ne tardera pas à venir lécher. Ces pierres ont la faculté d’être facilement lavables. Les phelsumas nouveaux nés se nourriront, eux, exclusivement de drosophiles.

Reproduction : la reproduction est relativement simple pour peu que les conditions de maintenances soient respectées. La maturité sexuelle est atteinte vers 1 an. On reconnaît les mâles comme chez la majorité des geckos par les pores fémoraux situés en avant de la queue. L’accouplement est relativement bref, si bien que je ne l’ai jamais observé.

La femelle pond les œufs par paire sur les éléments de décoration du terrarium et, le plus souvent sur les vitres (obs. pers.). On peut les laisser incuber sur place mais les chances de voir des jeunes éclore sont réduites. Pour les placer correctement en incubateur, ma méthode consiste à : lorsque la femelle est prête à pondre ses œufs (lorsqu’elle commence à ne plus s’alimenter), je la place dans un petit terrarium (20.20.10) dont les faces sont recouvertes de polystyrène (hormis le sol). Lorsqu’elle à pondu, elle est retirée du bac. Le carré de polystyrène sur lequel sont pondus les œufs est retiré, lui aussi et placé en incubateur à 26- 28°C. ATTENTION : il ne faut pas retourner les œufs.

L’éclosion intervient après environ 45 jours.

Les jeunes sont élevés séparément dans de petits terrariums semblables à celui pour la ponte. La croissance est rapide.

Comportement : les phelsuma mâles sont très territoriaux et on veillera à ne pas en mettre 2 en présence dans le même terrarium à moins qu’il ne soit très grand. On peut faire cohabiter un mâle et plusieurs femelles. On peut aussi le faire cohabiter avec d’autre petits lézards comme Anolis carolinensis, takydromus, gehyra multilata,phelsuma laticauda et quadriocellata. Il faut alors, biensûr agrandir les dimensions du terrarium

Attention aux évasions ! En effet, ce petit lézard possède des ventouses sous les pattes qui lui permettent d'adhérer à toutes les surfaces. Il est donc préférable, lors du nettoyage du terrarium de s’isoler dans une petite pièce close afin de pouvoir, s’il y a échappement de le rattraper rapidement (mais doucement car il peut perdre sa queue). Il n’hiberne pas et est actif toute l’année pour la reproduction.

Commentaires : espèce idéale pour les terrariums communautaires.

N’est pas à recommander spécialement à un débutant, car très vif.

Phelsuma laticauda, se maintient de la même façon mais nécessite cependant un etrrarium un peu plus chaud (30°C).

Contrairement à d’autres geckos, il ne s’apprivoise pas du tout.

Observation sur le terrain : ayant eu la chance de pouvoir approcher Phelsuma lineata dans son milieu naturel, je peux vous dire qu’il est souvent présent le long de routes et près des cultures fruitières. on le trouve même dans des chambres d'hôtel… (obs.pers.).

Je ne l’ai jamais vu s’insoler sur des murets ou de arbres comme c’est le cas pour la Tarente (tarentola mauritanica).

Les spécimens locaux semblaient moins farouches que ceux maintenus en terrarium.

Je souhaite à tous ceux qui me lisent que l’envie leur prenne de maintenir phelsuma lineata, et, pourquoi pas, d’aller le voir dans son milieu naturel où il se raréfie. Son avenir passe peut-être par l’élevage en terrarium.

 

Fiche technique

Nom latin : Phelsuma lineata et phelsuma laticauda.

Noms commun : Gecko diurne à bandes et Gecko diurne à queue dorée.

Maintenance : Facile. Prévoir un grand terrarium dans le cas où il habiterait plusieurs mâles.
Si possible ne pas mélanger les 2 espèces citées précédemment.

Terrarium de 50.30.40 au minimum pour un couple.

Nourriture : Insectes (petits)

Température : 28°C de jour et 24°C de nuit.

Hygrométrie : 85%

Reproduction : facile lorsqu’on a un couple. Placer la femelle dans un petit bac 2 jours avant la ponte pour pouvoir récolter ses œufs.

Différenciations sexuelle : le mâle est un peu plus grannd et posssède des pores préanaux forts marqués.

Conseil : Pas spécialement conseillé aux novices. Peut cohabiter avec d’autres petits lézards si le terrarium est vaste.

 

 

 


Retour page précédente