Retour page précédente
N'hésitez pas à nous faire parvenir vos articles

Documentation de www.reptimania.com
Catégorie : Tortues



PHOTO : Frédéric MAROUN

LA TORTUE GRECQUE

TESTUDO GRAECA

Par Frédéric MAROUN c.t.g@bluemail.ch

Répartition : Sud de l'Espagne (y compris les Baléares), partie de l'Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Lybie), sud de l'Egypte, certaines régions de l'Italie (principalement la Sardaigne), une partie de la Roumanie et de la Bulgarie, Moyen-Orient, Iran, Irak et Caucase.

On distingue 4 sous-espèces :

Testudo graeca graeca (L., 1758), en Espagne, Italie, Afrique du Nord ; carapace ovale aux écailles marginales postérieures très peu "en éventail", plastron tacheté de jaune tirant sur l'olive, tête foncée ;

Testudo graeca ibera (Pallas, 1814), Asie du sud-ouest et Europe du Sud (Yougoslavie, Grèce et sud de la Turquie) ; carapace ovale au bord postérieur en éventail, dossière et plastron foncés parsemés de taches foncées irrégulières, quelquefois en formes de bandes ;

Testudo graeca terrestris (Forskal, 1775), Turquie, Moyen-Orient, Egypte et sud de la Turquie ; dossière très bombée, dessus de la tête et tempes jaunes.

Testudo graeca zarudnyi (Nikolskij, 1896), nord-est de l'Iran, carapace oblongue, bords postérieurs ou antérieurs souvent en éventail ; dossière brun olivâtre avec des taches sombres peu marquées.

Certains spécialistes pensent que Testudo graeca et Testudo ibera appartiennent à deux espèces différentes (Testudo ibera étant divisée en 3 sous-espèces).

Il est difficile d'identifier l'origine des espèces répandues chez nous car elles sont le résultat d'hybridations des différentes populations importées en plusieurs fois.

Habitat : Régions côtières et subcôtières, dunes, maquis et garrigues méditerranéens, pinèdes et forêts de chênes verts et de chênes-lièges, lisière de cultures et d'oliveraies.

Dimensions : Carapace longue de 15 à 20 cm, parfois plus selon la sous-espèce (22 - 25 cm), une seule écaille supracaudale démunie d'éperon caudal corné. On distingue de chaque côté de la base de la queue, deux gros tubercules coniques.

Reproduction : Accouplements de fin mai à fin juin. Dès la mi-juillet, elles creusent leur nid (des petits trous de 8 cm maximum de profondeur) pour y pondre jusqu'à 8 œufs. Les œufs sont de forme ellipsoïdale ou à peu près sphérique, à coquille blanche et calcaire. Quelque fois, la première ponte est suivie à court intervalle d'une seconde. L'incubation naturelle dur de soixante à nonante (quatre-vingt-dix) jours et les nouveaux nés mesurent 5 cm environ pour un poids variant entre 6 et 8 g.

Alimentation : Régime presque exclusivement herbivore, à base d'herbes, de plantes et de fruits de ces dernières ; celui des jeunes comporte beaucoup d'insectes et d'autres invertébrés (lombrics, limaces) ; on les voit parfois occupées à manger les restes de certains animaux tels que ceux des renards ou des chiens.

Exigences : Dans les régions particulièrement arides, l'hibernation à lieu au cours de la saison la plus chaude (chez nous, en captivité, elles doivent hiberner en hiver et non en été !).

Statut : Espèce protégée par l'annexe II de la CITES (C1 pour la CEE).

"Favorisez la reproduction en captivité, ne prenez JAMAIS de tortues dans leur état naturel !".


Retour page précédente