Retour page précédente
N'hésitez pas à nous faire parvenir vos articles

Documentation de www.reptimania.com
Catégorie : Serpents



boa-guttata

L’ELAPHE GUTTATTA.

Un serpent tout en couleur et harmonie.

Par Guy Denaeghel

 

B.O.A.
boavzw@yucom.be
BELGIQUE

 

Préface : Les critères qui ont dirigé le choix de cet exposé sur EGG sont les suivants :

1° Ils ne sont ni venimeux, ni agressifs et faciles d'entretien.

2°leur taille facilite leur élevage en terrarium.

3°Ils sont indiqués pour les débutants, ils sont colorés de nature. De plus, une grande diversité en couleurs et dessins sont actuellement disponibles en magasin ou encore mieux chez l’éleveur.

Commençons d’abord avec un peu de notions générales.

EGG fait partie de la famille des Colubridaes, cette famille comprend +/- 2700 d’espèces de serpents connus. Ce sont des animaux à sang froid, ils ne peuvent générer leur propre chaleur, ni la conserver sans l’aide de sources extérieures, comme le soleil, ou artificielle comme le chauffage électrique. Aux Etats Unis, pays d’origine de EGG, sur 115 espèces, 92 sont des colubridés, ils sont ovipares et habituellement terrestre (malgré qu’ils grimpent facilement aux arbres). En général, la tête est un peu plus large que le corps et est recouverte de larges écailles en formation régulière. Les yeux sont bien développés et la pupille est ronde. Les écailles du dos sont lisses et celles du ventre aussi larges que le corps. Les deux mâchoires sont garnies de dents qui peuvent infliger de solides morsures. Sa coloration est variable selon la région et passe du rouge/orange au rouge/gris, ou du jaune tacheté de rouge au rouge tacheté de brun. Il atteint une longueur de +/- 1,80 cm et peut vivre +/- 20 ans. (maximum) En définitive et pour clore ce chapitre, EGG  est un des plus beaux serpents d’Amérique du Nord, les écailles ventrales sont semblables aux grains de maïs d’où le nom " Corn snake "

 

Introduction :

Pourquoi EGG est-il un des serpents les plus répandu en captivité ?

1° Il possède des couleurs chatoyantes. La plupart des gens considèrent EGG comme le serpent le plus attractif par ses coloris divers et ses dessins variés. On peut tenir en captivité une douzaine de serpents sans toutefois avoir deux fois le même animal en apparence.

2°Un caractère formidable. Rare sont les EGG adultes qui mordent leur soigneur ( sauf erreur de celui-ci) Les BB et les animaux d’importations (rare) ne tardent pas à se complaire de leur situation et après quelques morsures, se calment.

3°Facile à détenir en captivité. Ils se nourrissent facilement avec des souris ou des jeunes rats et se reproduisent facilement en captivité. La loi de 1986 sur la manière de détenir les animaux en captivité régis la taille des terrariums à utiliser.

4° Un prix accessible à toutes les bourses. Le nombre important d’animaux élevés en captivité à considérablement réduit le coût de l’animal et même des reproducteurs sont accessibles en prix. Il va de soi que les nouvelles couleurs et dessins de EGG sont toujours recherchés par les amateurs et peuvent des fois atteindre des prix faramineux.

5°Il est accessible aux débutants comme il peut passionner un amateur expérimenté.

La diversité des croisements encore possibles et les mutations toujours possibles est infinie.

En bref, EGG est aux serpents ce que le canari est aux oiseaux.

 

Informations générales :

Les nouveau-nés mesurent entre 23 et 26 cm à la naissance et les adultes en général entre 76 et 152cm avec une taille supérieure pour les mâles comparés aux femelles. Les EGG sont caractérisés par certains dessins cernés de noir tout au long de l’animal, des taches +/- semblables cernées de noir. La première tache se scinde en deux et se prolonge par deux lignes qui viennent se joindre sur le dessus de la tête pour former un "fer de lance ". Des bandes supplémentaires courent le long du côté de la tête et passent par les yeux et se rejoignent au-dessus de celle-ci face aux yeux. Les autres taches se succèdent et sont en fait la carte d’identité du serpent. La couleur de fond varie entre l’orange, le gris et le brun et les taches se distinguent de la, couleur de fond par une nuance allant du brun foncé, en passant par l’orange et le rouge foncé. La couleur des adultes devient au fur et à mesure de l’âge du serpent plus fondue. Les BB ont au contraire un contraste très marqué quoique plus foncé que la normale. A l’âge de 1 an, le serpent est dans toute sa splendeur, les couleurs sont franches et ont de la brillance.

 

Spécimens de bases et situation géographique.

On connaît deux à trois espèces géographiquement différentes.

1°EGG commune à tous les territoires et dont sont issue la majorité des mutations connues.

2°EG Emory sans ou très peu de facteur rouge.

3°EG Roseace avec une diminution du facteur noir.

Habitat :

On trouve des EGG en Louisiane, en Caroline du Nord et Sud, en Virginie. Egalement au nord du Maryland et au sud du New-Jersey mais également au Texas, Mexique du Nord et à l’est du Nouveau-Mexique ainsi qu’au nord du Kansas et au Missouri.

Nourriture :

Les adultes à l’état sauvage essentiellement des petits rongeurs et des oiseaux qu’ils étouffent par constriction. En captivité, essentiellement des petits rongeurs, souris, petits rats et hamsters.

Ne pas nourrir avec des rongeurs prélevés dans la nature par crainte d’infection parasitaire.

Pour les hamsters, il est préférable de les assommer avant de les nourrir pour éviter des morsures sévères aux serpents qui s’infectent facilement. Les BB et les juvéniles à l’état sauvage se nourrissent essentiellement de petits lézards et de grenouilles arboricoles. En captivité, essentiellement des nouveau-nés de rongeurs au prorata de la taille du serpenteau.

Longévité et maturité sexuelle :

Record de longévité en captivité (reconnu officiellement) 21 ans. La maturité sexuelle est atteinte une fois que le serpent a atteint la taille minimum de +/- 75 cm et un poids minimum de 100 g .

ATTENTION : dans la nature, EGG atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de deux ans.

En captivité : il est impératif pour la longévité du serpent de le nourrir sans le forcer et de veiller a ne pas le gaver pour qu’il atteigne prématurément la taille de reproduction. Cela se ferait au détriment de sa santé. Durée de reproduction +/- 10 ans.

Morphologie.

La différence entre le mâle et la femelle (adulte) est relativement aisé, on examine le dessous de la queue. La grosseur de la queue chez la femelle diminue directement contrairement au mâle ou elle est plus progressive (emplacement pour les hémipénis) Chez les jeunes sujets (BB) ont fait apparaître le sexe par application du pouce roulé de la queue vers l’anus.( A ne laisser faire que par des experts) Chez les juvéniles, ces derniers sont plus difficiles à sexer. La procédure employer est le sondage, on introduit une très fine sonde métallique dans le cloaque vers le bout de la queue.(A ne laisser faire que par des experts) Si la sonde pénètre profondément il s’agit d’un mâle. Pour les femelles, la sonde ne pénètre que de +/- trois écailles et cela ne constitue pas une certitude, un mâle peut se contracter et empêcher la sonde de pénétrer dans le corps.

ON NE FAIT PAS APPARAITRE LE SEXE DE SUJETS JUVENILES ET ADULTES PAR CRAINTE DE LEURS INFLIGER DES DOULEURS ET UN STRESS INUTILE.

La mue.

Tout les serpents changent régulièrement de peau lors de leur croissance. Une première fois entre 4 et 7 jours après la naissance. Ensuite tout au long de sa vie et proportionnellement à la quantité de nourriture ingurgitée. Le jeune serpent muera en moyenne deux fois par mois en début de vie, ensuite nourri convenablement, une fois par mois jusqu’à l'âge de deux ans.

Après, les proies étant plus volumineuses et plus espacées, deux à quatre fois l’an.

Quel EGG choisir ?

Le choix d’une EGG dépend essentiellement du goût de tout amateur et de l’investissement que ce dernier veut faire. En tout état de cause, je conseille à tous et plus particulièrement aux jeunes de choisir un ou deux exemplaires de préférence de un ou deux mois. Ces derniers auront déjà mué plusieurs fois et surtout ils se seront déjà nourris plusieurs fois. L’éleveur pourra donner des renseignements précieux quand aux tempéraments et caractères des animaux choisis. De plus, l’amateur pourra apprendre à connaître ses animaux au courant des deux années à suivre, il saura noter toutes les informations et constatations recueillies lors des observations. Rien ne vaut l’expérience et l’échange de ces informations lors de rencontres avec d’autres amateurs.

Le choix et l’agencement du terrarium.

Le choix du terrarium dépend de l’intérêt que vous porterez à vos reptiles, de l’espace dont vous disposez, de vos talents de bricoleur et enfin du montant dont vous disposez pour installer ce terrarium. Le commerce vous propose divers modèles de tout type et de tout les prix. Nous bornerons de citer quelques critères importants.

1° Prévenir toutes évasions par un terrarium adapté à la taille et la grosseur du serpent.

Le serpent par nature cherchera à agrandir son horizon et tentera de s’évader et parole d’éleveur il en est le roi.

2°Au plus simple, au plus pratique ; cela évite d’énormes déceptions. Un abri adapté à sa taille avec une branche pour l’exercice et surtout un abreuvoir bien rempli fera le bonheur de votre pensionnaire. Une hygiène stricte est de rigueur. Certains préconisent des copeaux vendus spécialement en animalerie et d’autres un tapis de sol en synthétique imitation de l’herbe. Personnellement je préfère le simple papier journal peu coûteux ni esthétique, mais qui a l’avantage d’être sobre. Au détriment de la beauté de l’ensemble, je le conçois, mais enfin le serpent ne fait pas de différences.

3°Le pratique doit prévaloir à la beauté de l’ensemble. Il faut savoir que les reptiles ne défèquent pas tous les jours mais bien une ou deux fois par mois. Ils éjectent une urine blanchâtre très acide qui s’incruste dans tout et ils souillent tout le matériel du terrarium.

Alors imaginez un terrarium richement décoré, reproduisant à la perfection le biotope de l’animal avec tourbe, branches, feuilles mortes, même une belle plante robuste. Quelle sera votre déception lorsque, un ou deux jours plus tard, vous trouverez votre terrarium souillé, la plante arraché par le poids de l’animal ? Sans parler du bouillon de culture que formera l’ensemble.

4°La température et éclairage. Il faut savoir que la digestion du serpent ne se fait plus en-dessous de 24°C et que ce dernier est un animal qui est tributaire de la température ambiante pour réguler la sienne. Dès lors, on maintient le terrarium a une température entre 26° à 28° avec sous la lampe une température de 30°. Le serpent se chargera lui-même l’endroit où il se sentira le mieux. La nuit, on abaissera la température de 4 à 5 degrés sans toute fois descendre sous les 24°. On utilisera des lampes, des résistances d’appoints à cet effet.

Comment manipuler et transporter EGG

EGG adulte est relativement calme et ne nécessite qu’un maintien des deux mains en ne laissant pendre que de faibles portions du corps de l’animal. On le transportera dans un sac en toile (seule conteneur qui ne risque pas de le blessé) adapté à sa taille et bien noué pour éviter toutes surprises d’évasions. Les BB et juvéniles sont transportés de la même manière, il n’y a que le moyen de les prendre qui diffère. En effet, ces derniers sont vifs et ont tendance à se débattre ce qui amène du stress pour l’animal. Il faut saisir l’animal de la main derrière la tête et maintenir le corps dans la paume, ensuite rapidement le déposer dans un sac adapté.

Hibernation et préparation a l’élevage.

Il faut savoir que dans la nature, EGG est soumis aux variations de la température des régions ou il vit, il se nourrira au prorata de ces éléments ainsi que toute sa vie "associative " en dépendra. Si la température n’est pas adéquate, il ne bougera, ni se nourrira, ce qui explique que d’année en année la population varie. Si le temps est propice et les conditions optimales, alors il se reproduira en masse, dans le cas contraire la population stagnera. En captivité, la notion est quelque peu faussée. En effet, la nourriture est fournie régulièrement et en abondance ; les conditions de détention sont optimales et il n’y a pas de prédateurs ni de maladies qui peuvent décimer toute une population.

Pour les adultes uniquement.

Les informations qui suivent ont été appliquées sur les EGG à partir de l’âge de un an et demi et plus. Pour chaque EGG et plus spécialement pour les reproducteurs une période de refroidissement de +/- trois mois a été appliqué pendant la période hivernale, période qui correspond à une baisse de rendement dans l’élevage des souris, nourriture principale des serpents. En fin novembre, je commence à raccourcir la période de luminosité, tout en diminuant progressivement la température. Diminution étalée sur une période de quinze jours pour arrivé en début décembre à une température entre 18 et 22°(ce qui correspond à la température ambiante de la pièce ou se trouvent les serpents). Il va de soi, que les animaux n’avaient plus de nourriture dans l’estomac (rappel : en dessous de 24° pas de digestion).

Les serpents ne sont pas nourris pendant la période d’hibernation. Les serpents sont visités tous les quinze jours et de l’eau fraîche leurs est présentée pendant 24 heures. Il n’y a pas ou peu d’activité pendant cette période, ce qui permet aux serpents de passer l’hiver avec un minimum de perte de poids (3% du poids initial), ce qui est relativement peu. Il est certain que des animaux sans une réserve suffisante de graisse ne peuvent être mis en hibernation, ces derniers risques d’encourir de graves dommages parfois irréversibles. Le réveil se fait également progressivement jusqu'à température et éclairage optimales. Je conseille de commencer le réveil des femelles une quinzaine de jours avant les mâles pour leurs permettre d’emmagasiner suffisamment de calories pour la gestation future. Les mâles ne nécessitent pas de nourriture excessive à leur réveil. Placés près des femelles, ils seront imprégnés des phéromones que ces dernières répandent et ne songeront qu’à copuler. Après la période de copulation, ils se nourriront à nouveau normalement et reprendront le poids perdu par le jeûne forcé des derniers mois.

Les BB, juvéniles et autres serpents.

Je déconseille d’établir une période d’hibernation pour les BB et les juvéniles. Il est assez aisé de se constituer un stock de souriceaux, blanchons et sauteuses congelés pendant les mois qui précèdent l’hiver quand les souris et autres rongeurs se reproduisent en masse. L’excédent de souris adultes est nourri en automne ou congelé, cela évite de devoir les nourrir alors qu’elles ne reproduisent plus. On garde pour l’année suivante de jeunes et robustes géniteurs qui seront soignés avec une nourriture de qualité, des granulés utilisés en laboratoires que l’on se procure auprès des clubs. Personnellement je préconise le système suivant : en début d’année je me procure des souris provenant de diverses souches, amateurs éleveurs, animaleries, laboratoires et je me reconstitue des souches de trois femelles pour un mâle qui me donneront bientôt des générations en abondances.

Gestation et ponte.

Après l’acte de fécondation, il faut attendre la première mue pour espérer une ponte de EGG, +/- une quinzaine de jours après cette dernière. La femelle a grossi (on peut même deviner les œufs à travers son corps),elle ne veut plus se nourrir, devient nerveuse, recherche les endroits retirés du terrarium. Il est temps de placer dans le terrarium un conteneur en plastique avec un mélange de sphaigne et de vermiculite humide: la femelle se lovera entièrement dans cet abri et y restera pendant quelques jours jusqu'à la ponte, qu’elle abandonnera pour reprendre ses activités normales. La femelle doit alors être nourrie abondamment afin qu’elle retrouve son poids initial.

Récupération des œufs et incubation.

Lorsque la femelle a quitté le " nid " et pas avant pour éviter un stress inutile on récupère les œufs sans les retourner ni les décoller si cela est le cas. En effet, les œufs de reptiles ne sont pas comparables aux œufs de volaille, le premier n’a pas de chalaze qui maintien le vitellus bien en place et ce dernier se fixe très rapidement à la paroi. De ce fait et contrairement aux œufs de volaille, ceux des reptiles ne sont surtout pas retournés pendant l’incubation. La préparation du récipient destinée à recevoir les œufs nécessite quelques préparations. Une boite en plastique genre boite à rangement pour frigo fera très bien l’affaire. On pratique dans les deux extrémités en diagonales deux petits trous de deux millimètres pour l’aération et la ventilation des œufs. Comme substrat à employer, j’utilise de la vermiculite mélangée à de l’eau, à raison d’une partie de vermiculite pour une partie d’eau (soit une tasse de vermiculite pour 250 ml d’eau). Pour palier à toute mésaventure, une fois la préparation terminée, je place le conteneur sans couvercle dans un four à micro-ondes (sans les œufs) pendant 3 minutes pour stériliser le tout. Chaque ponte sera placée dans un conteneur bien distinct, afin de pouvoir identifier les BB de chaque couple reproducteur. Ces boites en plastiques sont alors placées dans un incubateur à température variant de 27 et 30°C. A cette température, les BB mettront entre 55 et 65 jours pour éclore. Il est bon de vérifier chaque semaine si l’intérieur du couvercle est bien recouvert de petites gouttelettes d’eau, preuve que l’humidité est suffisante à l’intérieur du conteneur. Si ce n’est pas le cas, il suffit d’une légère vaporisation d’eau de préférence distillée pour rétablir l’équilibre.

Eclosion des œufs.

Après des semaines d’attentes et de patiences, alors que vous ne vous y attendez plus, vous verrez apparaître une petite tête qui subitement aura disparu. Du calme, de la patience, le dernier moment avant la récompense arrive. Le serpenteau possède sur la mâchoire inférieure une dent de l’œuf qui lui sert à percer la coquille élastique qui l’emprisonne. Cette dent tombera après quelques temps. Il peu encore s’écouler 24 heures avant que les serpenteaux se promènent dans le récipient en espérant que vous aurez eu la présence d’esprit de clore le conteneur convenablement pour éviter les évasions intempestives.

Installation des BB.

Après +/- 24 heures du début de l’éclosion, le conteneur grouille de petits serpents. Il s’agit de les installer maintenant séparément dans de petites boîtes qui peuvent facilement s’emboîter l’une sur l’autre. Le plaisir que l’on éprouve à manipuler ces petits êtres si vifs et si fragiles est indescriptible. Ne pas oublier de leurs mettre une petite soucoupe d’eau fraîche à changer tout les jours, un petit abri de carton donnera au serpenteau le sentiment d’avoir trouver la cachette idéale pour se remettre de l’émotion de la naissance. Reste, maintenant à mettre tout ce petit monde dans une armoire ou un terrarium pouponnière à température constante comme les adultes.

Premier repas des nouveaux nés.

Le premier repas est déterminant pour la survie et le développement des nouveaux pensionnaires. Deux choix s’imposent : soit attendre la première mue qui se passe de 4 à 7 jours après la naissance et parfois jusqu’à 10 pour présenter le premier repas. Soit attendre la résorption du vitellus de 1 à deux jours après la naissance et leurs présenter une proie adaptée à la taille du serpenteau. Je préconise de loin la dernière solution, en effet, les jeunes ont une meilleure chance de vie. Il ne faut toutefois pas s’affoler si quelques uns refusent de s’alimenter, cela se normalisera après la mue. Offrir un ou deux souriceaux toutes les semaines amènera vite votre serpent à grandir.

Ensuite nourrir au prorata de la taille des serpents.

B.O.A.2001


Retour page précédente