Retour page précédente
N'hésitez pas à nous faire parvenir vos articles

Documentation de www.reptimania.com
Catégorie : Lézards



luquet-pardalis

Le magicien des couleurs

Camaeleo pardalis

Par Muriel Luquet michel.luquet@reptimania.com

Le caméléon est un animal peu connu malgré son arrivée précoce sur terre. Il vivait déjà à l'époque des dinosaures il y a plus de 100 millions d'années à la fin de l'ère secondaire .

Animal fabuleux , il étonne continuellement par son aspect préhistorique, ses spectaculaires changements de couleur et par ses yeux dissociés qui pourraient lui donner l'occasion de jouer dans un film de science-fiction.

Lorsqu'on prend le temps de l'observer on s'aperçoit que le caméléon pardalis n'est absolument pas belliqueux .Très vivant il semblerait même apprécier le contact humain. Par ailleurs ayant peu d'exigences pour un biotope particulier il s'adapte assez bien en captivité. Pour ces deux raisons le caméléon pardalis est l'espèce spécialement recommandée aux amateurs.

Son aire de distribution se trouve au Nord Est de MADAGASCAR d'où il est originaire. On le trouve également dans les îles proches: NOSSI BE et NOSSI BORAHA et sur les îles MASCAREIGNES: île MAURICE et île de la REUNION. Sur cette dernière il est tendrement surnommé l’endormi du fait de sa lenteur à se déplacer. Il est arrivé en voyageant clandestinement sur des bateaux en partance de MADAGASCAR. Son étonnante adaptation s'est faite grâce à sa capacité pour le camouflage et à sa grande habilité à capturer des proies variées. Il vit souvent près du littoral, mais toujours dans des zones chaudes et humides. On le trouve aussi fréquemment aux abords des champs où dans les jardins publics. Il préfère les endroits clairsemés aux forêts profondes. Curieusement, et contrairement à d'autres espèces qui disparaissent suite à une dégradation de la nature le caméléon pardalis semble prospérer avec les changements provoqués par les hommes.

MORPHOLOGIE

Les mâles sont assez gros et atteignent 50 cm (De la tête à la queue).

Les femelles sont ordinairement plus petites et mesurent environ 35 cm

En commun ils ont une épine dorsale constituée de grosses écailles pointues qui deviennent de plus en plus petites et qui finissent par disparaître au départ de la queue. Ils possèdent également une crête jugulaire. Le mâle adulte arbore un large casque sur la tête qui lui sert lors des affrontements. Le rostre devient de plus en plus proéminent avec l'âge. Les femelles ont un petit casque et pas de rostre. Leur espérance de vie est de 2 ans à l'état sauvage et d'environ 5 ans en captivité.

SES MAINS

Sont formées de 5 doigts soudés en 2 et 3 disposés en opposition et terminés par de petites griffes. Elles ont ainsi l'aspect d'une pince charnue très efficace pour agripper les branchages avec force et précision.

SES YEUX

Autre source d'étonnement. Ses gros yeux très perçants peuvent repérer une proie à une dizaine de mètres. Ils sont dissociés et tandis que le premier localise l'insecte le second surveille les alentours!

INFO OU INTOX ? INFO bien sûr !

Lorsque le caméléon chasse ses deux yeux convergent en direction de la proie pour obtenir une vision binoculaire. Nettement plus pratique!

SA LANGUE

Mais le véritable spectacle commence au moment où le caméléon passe à table. La victime repérée est une victime perdue. L'espace d'une fraction de seconde une langue démesurée et collante à souhait s'abat sur elle avec une précision extraordinaire. L'apéritif est pris!

Cette langue impressionnante par sa taille a une longueur identique à celle du corps. L'extrémité plus large permet de mieux coller les proies.

LE CAMOUFLAGE.

Le caméléon pardalis pourrait rivaliser avec un militaire au top de son entraînement. En effet il passe inaperçu dans les hauts arbres, palmiers, plantes où il vit grâce à sa couleur et à sa

posture.

Les jeunes sont gris ou bruns. Ils perdent cette coloration à l’âge de 6 mois, date à laquelle ils deviennent sexuellement mature.

Les mâles présentent une variation de nuances très étendue. Ces divers coloris leur servent à se camoufler et à manifester leurs réactions face aux variations de leur environnement:

Satisfaits ils arborent des verts étincelants presque fluo constellés d'éclatantes touches rouges, blanches et jaunes situés sur les flancs. L'œil associe souvent ces trois couleurs S'ajoute à cela une bande jaune sur le pourtour de la mâchoire.

Voulant épater et séduire sa partenaire il ose même le turquoise lors de la parade nuptiale.

Menacé, dominé où venant de s'alimenter il devient marron foncé voire noir. Cette sombre

coloration lui sert également à récupérer le maximum de chaleur.

Je ne sais par contre si certains sujets très hardis tenteraient l'expérience du tissu

écossais! Seraient-ils atteints de troubles psychiatriques comme le dit l'histoire drôle?

L'étude mérite d'être poursuivie!!!

La femelle présente ordinairement des couleurs plus ternes.

Mais n'a t'elle pas déjà l'avantage de procréer ? Malgré tout lorsque elle est au repos et sereine elle affiche du beige moucheté de bleu. Elle a de plus l'audace de virer au noir agrémenté d'un orange très intense dans les moments forts de sa vie (présence d'un mâle, ponte)

Toux deux, mâles et femelles possèdent une bande latérale faite de larges taches de différentes tailles. C’est dans cet espace que la couleur orange de la femelle s'inscrit et que le blanc du mâle devient lumineux.

Toujours dans l'espoir de tromper ses prédateurs le caméléon adopte des postures très efficaces. Il se positionne de façon à prendre la forme de la branche où il se trouve en s'étirant au maximum. Lors de ses déplacements il imite même le mouvement des brindilles où feuilles agitées par le vent.

Par contre quand il est au repos il adopte une attitude fort gracieuse. Sa grande queue préhensile forme une spirale et sa tête repose délicatement. Cette longue queue est un atout supplémentaire pour s'agripper et jouer à l’équilibriste.

LA MUE

Comme la plupart des lézards lors de sa croissance le caméléon perd de gros lambeaux de peau sèche et blanche.

L'INSTALLATION EN TERRARIUM

Le caméléon pardalis est une espèce à la fois très vivante et docile. Son agréable comportement permet de l'élever assez facilement en captivité. En raison de sa vitalité le terrarium ne doit pas être trop petit. Celui d'un mâle sera au minimum de 40 cm de long pour 4O cm de profondeur et 8O cm de hauteur.

La femelle plus petite se plaira dans un terrarium de 3O cm de long, 3O cm de profond et 60 cm de haut. La température idéale avoisinera les 28°C mais peut varier de 22 à 3O° C. Dans la nature, en été ils peuvent supporter jusqu'à 4O°C. De même l'hydrométrie se situera entre 6O et 100%. Un sol nu est plus pratique pour une meilleure hygiène sauf en période de ponte pour la femelle où 15 cm de tourbe environ seront nécessaire pour les futurs œufs. Une large soucoupe d'eau propre est mise à leur disposition. Pour fignoler ce dispositif "Club Med", des branchages préalablement nettoyés et désinfectés seront disposés dans le vivarium ainsi qu'une haute et grande plante présentant trois avantages:

Celui de les sécuriser, de leur permettre une gymnastique quotidienne et enfin de garder une certaine humidité. Le caméléon pardalis a besoin d'être vaporisé tous les jours. De cette façon il se désaltère en lapant les gouttes et cette humidité lui permet de muer plus aisément.

Mâles et femelles adorent le soleil et ont besoin d'une bonne luminosité. L 'été mettez les en plein soleil ils vont se régaler!

De caractère solitaire les mâles préfèrent vivre seuls. Ils ont besoin d'un territoire bien à eux sinon des problèmes de dominance apparaissent. De sérieux combats peuvent intervenir et le mâle dominé perd son envie de vivre et ses belles couleurs.

NOURRITURE

Le caméléon pardalis mange tous les insectes courants comme les grillons, criquets ou sauterelles. Il aime également les vers de farine et les souriceaux. Il est essentiel de lui proposer une nourriture variée et vitaminée très régulièrement. Pour maintenir sa vitalité il est judicieux de badigeonner la proie de gouttes de vitamines avec un produit une fois par semaine. LE TOTAL VITAMINOL de chez BIOCANINA convient parfaitement (mais chacun a ses petits tuyaux).Ces vitamines sont essentielles pour les femelles après la période de ponte.

L'ACCOUPLEMENT ET LA PONTE

Habituellement solitaire Sieur caméléon cherche dame caméléon lorsque l'été arrive (Décembre chez nous). Tous deux sont réunis pour l’occasion. Si la femelle n'est pas prête à s'accoupler elle charge le mâle la gueule grande ouverte. Si au contraire ses désirs rejoignent ceux du mâle elle le laisse s'approcher doucement et le laisse monter sur elle.

Pendant l'approche le mâle présente des couleurs particulièrement vives et brillantes. Il se fait persuasif par toute une série de hochements de tête. La femelle devient beige clair L'accouplement dure entre 10 mn et 1 heure. En général très désireuse de procréer la belle peut s'offrir à plusieurs partenaires. Pendant trois jours celle-ci reste très réceptive mais après elle devient particulièrement agressive et présente 1 appétit féroce. Environ 3 semaines après l'accouplement la femelle cherche 1 endroit de ponte et creuse 1 trou d’environ 15 cm dans la tourbe que vous avez préalablement disposée. Elle y pond le jour J, en principe en milieu de journée, 15 à 46 œufs blanchâtres à la coquille molle et referme soigneusement le trou.(Ceux-ci mesurent 1,4 de longueur pour 0,8 de largeur). Les œufs seront immédiatement enlevés du terrarium et mis en incubation dans de la vermiculite humide. Une température de 28° C est nécessaire. Et là armons nous de patience car ces charmantes petites créatures vont se dorloter entre 159 et 323 jours!(de 6 a 10 mois en captivité, 1 an dans la nature)

Deux semaines plus tard environ, la femelle est en principe de nouveau prête à s’accoupler. Sa couleur change, elle redevient claire en présence du mâle. C'est un signe de consentement. A ce moment là on peut essayer 1 nouvel accouplement. Après deux pontes il est préférable de laisser la femelle se refaire une santé.

Mais le plus difficile reste maintenant à faire. En effet, une fois les faire-part de naissance envoyés il s'agit de nourrir toute cette belle famille. Les bébés caméléons se nourrissent de tous petits insectes comme les drosophyles, micro-grillons, petites araignées !Alors rendez-vous est pris dans quelques mois pour les éclosions pour une ponte datant de Février et une deuxième d'Avril. D'ici là un système que j'espère efficace sera élaboré pour réussir à les nourrir tous. Sacré pari ! Alors à bientôt.

En conclusion, le caméléon pardalis est un animal très intéressant à étudier en captivité et fascinant à observer. Ses variations de couleur, véritable plaisir pour l'œil est un spectacle sans cesse renouvelé. Sa vitalité , son aimable caractère et surtout ses dispositions naturelles à s'adapter en fait un animal assez facile à élever pour un terrariophile. Cependant il est à noter que toutes ces observations ont été faites sur un nombre réduit de spécimens et n'ont pas la prétention d'être exhaustives.


FICHE TECHNIQUE

FAMILLE: Caméléonidés.

ESPECE: Chamaeleo pardalis.

NOM COMMUN: Caméléon Panthère.

TAILLE: 50 cm pour les mâles, 35 cm pour les femelles.

PARTICULARITE: c'est le plus vivant des caméléons et un des plus gros.

HABITAT: Pays tropicaux: MADAGASCAR, ILE MAURICE, ILE DE LA REUNION.

MAINTENANCE: Assez facile. Un seul spécimen par terrarium. Une haute plante est nécessaire car il est principalement arboricole. Vaporisation quotidienne. Même les spécimens nés en captivité ont besoin d'être vermifugés car ils sont souvent parasités.(par exemple le produit PANACURE). Pour les perfectionnistes une coprologie sera encore plus efficace

TEMPERATURE: De 22à 28°C. La nuit elle peut baisser sensiblement.

HYDROMETRIE: De 60 à 100%.

NOURRITURE: A un bon appétit. Insectes: grillons, criquets, vers de farine, mouches, petites souris et oiseaux quand l'occasion se présente. A besoin de manger très régulièrement, plusieurs fois par semaines. Complément vitaminique indispensable.

REPRODUCTION: La femelle peut pondre trois ou quatre fois par an. Attention à ne pas l'exténuer. Deux pontes suffisent pour éviter tout risque. (15 à 50 œufs par ponte).Ils mesurent 1,4 cm de long et 0,8 cm de large. Incubation assez longue: de 6 à 10 mois dans de la vermiculite. Température 28°C.

LONGEVITE: 2 ans dans la nature et 4 à 5 en captivité.

 

 

 


Retour page précédente