Retour page précédente
N'hésitez pas à nous faire parvenir vos articles

Documentation de www.reptimania.com
Catégorie : Serpents



mohr-hondurensis

 

Le serpent faux-corail du Honduras

Lampropeltis triangulum hondurensis

 Par Sandrina MOHR AKASHA.@wanadoo.fr ou akasha.h@voilà.fr

Ce serpent est considéré comme l'un des plus beaux faux-corail, surtout dans la phase tangerine (dominante orangée).

Bien qu'assez craintive juvénile, elle devient relativement calme en vieillissant.

Comme son nom l'indique, cette couleuvre est originaire du Honduras. Elle mesure généralement entre 1m20 et 1m50, et peut atteindre 1m90. (tous mes spécimens dépassent 1m50, et un des deux mâles atteint 1m80)

Dans la nature, elle se nourrit de lézards, serpents et petits mammifères, et est plutôt nocturne.

En captivité, elle est surtout active le matin et à la tombée de la nuit.

Les phases les plus courantes sont tangerine (rouge, noire, orange voire rouge/orangé, noir ) et la phase typique (rouge, noire, jaune). Il existe d'autres phases, moins courantes : albinos, anerythristic (sans pigment rouge),…

La reproduction en captivité est assez courante, avec des pontes d'une dizaine d'œufs.

FICHE TECHNIQUE :

Nom scientifique: Lampropeltis triangulum hondurensis

Nom commun : Serpent faux-corail du Honduras

Origine : Amérique Centrale: versants Atlantique et Pacifique du Honduras

Nourriture : souris, rats ( gros appétit !). Repas toutes les semaines.

Installation : pour un couple d'adultes, un terrarium d'1m20/60/60, pour un seul spécimen 80/50/50 environ. Prévoir plusieurs cachettes et des branches.

Eclairage : tubes fluorescents.

Température : 25°-28°c le jour (point chaud à 30°c), 22°-25° la nuit.

 

Reproduction : Après une période de repos, en hiver à 18-20°c, les adultes s'accouplent. Certains éleveurs recommandent l'hibernation.

La gestation dure environ deux mois et l'incubation, à 28°c et hygrométrie entre 80 et 100 % , dure également deux mois .

Les serpenteaux seront placés individuellement dans de petites boîtes avec cachette et plat d'eau.

Après la première mue, proposer des souriceaux d'un ou deux jours (un ou deux par repas, deux fois par semaine). Les serpenteaux, mesurant déjà environ 40 cm à la naissance, grandissent rapidement.

 

REMARQUES :

  • Pendant la période de croissance, il faut maintenir les serpents séparément (ils sont ophiophages à l'état naturel). Vers un an et demi à deux ans, on peut tenter de les mettre ensemble (attention, les mâles adultes se battent en période de reproduction), sous surveillance les premiers temps. Il faudra les séparer pour le repas, afin d'éviter qu'ils ne s'attaquent à la même proie (et que le plus rapide ingère l'autre par accident).
  • A la Réunion, où j'élève mes serpents, nous avons à peu près les mêmes conditions climatiques (température et hygrométrie) qu'au Honduras. Ils vivent donc "naturellement" : pas de chauffage, ni d'hibernation artificielle (mais période de repos en période fraîche, repas moins nombreux ), ce qui ne m'a pas empêché d'avoir régulièrement des pontes [ 1998 : 1 ponte (6 œufs, 1 serpenteau) ; 1999 : 2 pontes (10 œufs, 8 serpenteaux puis 9 œufs, 7 serpenteaux). La ponte 2000 compte 12 œufs, pondus entre le 28 janvier et le 3 février; 7 "seulement" semblent fécondés].
  • Je n'ai jamais eu de serpenteaux refusant de se nourrir, (certains ouvrages mentionnant cette possibilité), même si certains ont attendu 15 jours après la mue pour leur premier repas. Ce serait plutôt des "goinfres"…
    Attention : ils se lassent assez vite des proies décongelées, ce qui peut parfois causer des refus de nourriture temporaire, en général réglés en proposant un bébé rat, ou gerbille, vivant.
    Un autre facteur pouvant causer un refus de manger : la taille du terrarium. N'augmenter que progressivement la taille. Un bébé dans un terrarium de 80 cm a de fortes chances de refuser de se nourrir.
  • Adultes, ils ont une préférence marquée pour les rats.

 

 


Retour page précédente