stages CDC - suivi

Partager vos expériences sur les venimeux

Modérateurs: Melomania-k, Nietzshe, mk, King Baboon

stages CDC - suivi

Messagepar thomas-rb » 11 Juil 2014 17:39

Madame, Monsieur, Bonjour,

Je vous contacte suite à quelques interrogations.

Je suis un passionné de reptiles depuis mes 8 ans. J'ai eu la chance de posséder une multitude de reptiles et amphibiens, tel que des pythons, macroclemys temminckii, chelydra serpentina, varan des savanes, ... entre l'âge de 14 et 19 ans.

J'ai pu également faire un stage chez un spécialiste des venimeux sur la région de la Haute Vienne, pendant 1 semaine quand j'avais 15 ans environ pour découvrir les venimeux.

Etant depuis toujours intéressé par les serpents venimeux dans un respect de la législation, et intéressé par certains venimeux, j'aimerai passer mon CDC pour pouvoir détenir, pour commencer 1 ou 2 serpent venimeux, telle qu' une Cerastes Cerastes.

Je vous contacte d'une part pour connaitre les modalités à suivre pour obtenir mon CDC à Limoges, et d'autre part pour savoir si certains capacitaires (sur ce site ou ailleurs) serait intéressé pour me former à leur détention, par le biais de plusieurs stages en immersion.

Actuellement j'ai 22 ans, et je suis étudiant en master à l' Ecole Supérieure de Commerce de Clermont-Ferrand.

Merci

Thomas
thomas-rb
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 1
Inscription: 10 Juil 2014 14:34

Re: stages CDC - suivi

Messagepar Fly » 25 Oct 2014 11:15

Ça y est j'ai fait le mien... De stage.
Une collection de 500 bêtes et 45 espèces allant du cobra royal à l'ammodyte, en passant par des animaux dont je ne connais pas l'espèce ou la sous espèce rare.
Une chance exceptionnelle, même s'il est probable que la collection serve un jour aux formations capa.
Impressionné par les protocoles de sécurité, mais ceux-ci appliqués, pas tellement par les manip.
J'ai un peu dedramatisé. J'ai pris bien plus de risques en 973 en ramassant des atrox et des horridus... avec un bois pour les maitriser avant de les tenir à la main.
Le venom reste pour les pro. Surtout pas pour les gamins.
Fly
Posteur acharné
Posteur acharné
 
Messages: 988
Inscription: 31 Aoû 2013 16:02

Re: stages CDC - suivi

Messagepar irenedelse » 25 Oct 2014 11:33

Belle expérience, bravo !

Intéressant comme l'adrénaline baisse une fois les mesures de sécurité appliquées... Comme quoi elles sont efficaces non seulement vis-à-vis du serpent, mais aussi du soigneur, moins susceptible de faire un mauvais geste par nervosité. :wink:
irenedelse
Posteur passionné
Posteur passionné
 
Messages: 453
Inscription: 21 Oct 2014 11:56
Localisation: Paris

Re: stages CDC - suivi

Messagepar King Baboon » 25 Oct 2014 11:40

On est en droit de se demander ce qu'est un pro, et ce qu'est un gamin...

Tout d'abord, pour détenir légalement un animal appartenant à une espèce réglementée (toute espèce au-delà des quotas fixés par la loi, animaux classés dangereux, animaux listés annexe I de la CITES / annexe A du règlement européen 338/97, faune indigène - dont guyanaise), ici en l'occurrence un/des serpent(s) venimeux, il faut avoir préalablement obtenu un Certificat de Capacité (CDC) ET une Autorisation d'Ouverture d'Etablissement (AOE) pour ladite espèce. L'un sans l'autre ne sert à rien. Le CDC reconnaît ton aptitude à détenir l'animal, l'AOE reconnaît la compatibilité de tes installations avec la détention de l'animal. Concrètement, il faut déposer une demande conjointe de CDC + AOE. Le dossier doit prouver que tu sais faire, ET que ta structure d'élevage peut héberger l'animal. La loi n'oblige à aucune norme, mais il faut pouvoir prouver que la sécurité de l'animal, de son soigneur, et des tiers, est assurée. Pour des serpents venimeux, a minima cela signifie un local d'élevage dédié, d'où personne ne peut sortir, et où personne ne peut entrer, sans ton contrôle. Un sas est pratiquement incontournable, de même que la possibilité de contrôler que la voie est libre AVANT d'entrer (portes vitrées, miroir pour couvrir les angles morts...) ; un protocole de prise en charge défini avec le SDIS local en cas de morsure... Et évidemment, tu dois pouvoir justifier d'une formation de 20 heures de théorie + 50 heures de pratique dans un établissement déjà autorisé pour les animaux objets de la demande. Pour le reste, c'est à toi de chiader ton dossier pour ne laisser la porte ouverte à AUCUNE objection...
Avatar de l’utilisateur
King Baboon
Modérateur
 
Messages: 5771
Inscription: 10 Fév 2004 21:29
Localisation: Ils ont des chapeaux ronds

Re: stages CDC - suivi

Messagepar Fly » 25 Oct 2014 13:23

La différence entre un pro et un gamin?
La motivation.
Comme il y a un monde entre celui qui admire un faucon pour son esthétique prédatrice et celui qui deviendra fauconnier. 1 sur 10? 1 sur 100? 1 sur 1000?
Mon projet de crotalides arbo me semble ridicule après ce que j'ai vu. Il faut dire qu'il est difficile de rivaliser avec un projet économique organisé au point de rendre la détention de toutes ces bêtes caractérielles évidente, maîtrisée.
Quand il y a de la place et des règles, comme une bonne attitude du bonhomme, la gestion d'un fada d'agkistrodon ou d'une ammodyte agitee devient accessible. Ça se fait sans risque de contact, au contraire de ce que je pensais après des manip imprévues lors de rencontres fortuites en forêt.
Fly
Posteur acharné
Posteur acharné
 
Messages: 988
Inscription: 31 Aoû 2013 16:02

Re: stages CDC - suivi

Messagepar King Baboon » 25 Oct 2014 13:48

Une réalité est qu'élever des serpents venimeux est sans aucun danger lorsqu'on dispose du savoir-faire nécessaire, du matériel nécessaire et de la rigueur nécessaire. S'il manque un seul de ces trois éléments le danger devient très réel. Ce qui implique évidemment que si un seul de ces trois éléments fait défaut pendant une fraction de seconde, il peut y avoir un accident.

Une autre réalité est qu'il est difficile de soutenir le point de vue ci-dessus sans passer pour un dingue.
Avatar de l’utilisateur
King Baboon
Modérateur
 
Messages: 5771
Inscription: 10 Fév 2004 21:29
Localisation: Ils ont des chapeaux ronds

Re: stages CDC - suivi

Messagepar irenedelse » 25 Oct 2014 14:23

Et pourtant c'est logique : on se prépare de façon à ne pas laisser place au danger. Un peu comme pour faire voler un avion, au fond.

Ou mélanger de l'acide nitrique avec de l'acide sulfurique : c'est intrinsèquement dangereux, mais quand on sait ce qu'on fait, qu'on a le matériel adéquat et qu'on suit le protocole à la lettre, on ne risque pas d'y laisser une main, ni ses poumons.
irenedelse
Posteur passionné
Posteur passionné
 
Messages: 453
Inscription: 21 Oct 2014 11:56
Localisation: Paris

Re: stages CDC - suivi

Messagepar King Baboon » 25 Oct 2014 14:52

La clé est de toujours, absolument toujours, se maintenir hors de portée du serpent. Et on peut lorsque c'est nécessaire réduire la portée du serpent ; lorsqu'on doit intervenir sur la bestiole, il existe des techniques et du matériel, à mettre en oeuvre avec la rigueur nécessaire, pour réduire cette portée à zéro en restant en permanence... hors de portée. Dès lors, où est le danger ? Evidemment, on bannit toute considération de risque lié à l'habitude, à la confiance en soi démesurée et à la baisse de vigilance due à la fatigue ; la routine ne doit pas s'installer, la vanité non plus, et la fatigue doit faire passer le repos avant les soins même urgents - il n'y a rien de plus urgent que de rester en vie.
Mon humble avis est que les grands constricteurs sont les serpents les plus dangereux à élever, pas les venimeux. Leur taille implique que pour beaucoup d'interventions, on est obligé d'entrer dans le périmètre tactique de l'animal, et donc de se mettre à sa merci, alors que lorsqu'on élève des serpents venimeux, la morsure n'est pas une option et on reste toujours hors de portée. Plus encore que dans toute autre discipline impliquant un serpent, une excellente perception de la "psychologie ophidienne" est dès lors indispensable à l'éleveur de grands pythons ou anacondas.
Avatar de l’utilisateur
King Baboon
Modérateur
 
Messages: 5771
Inscription: 10 Fév 2004 21:29
Localisation: Ils ont des chapeaux ronds

Re: stages CDC - suivi

Messagepar Johannes » 04 Nov 2014 18:52

irenedelse a écrit:...mais quand on sait ce qu'on fait, qu'on a le matériel adéquat et qu'on suit le protocole à la lettre, on ne risque pas d'y laisser une main, ni ses poumons.


Si. Tous ces facteurs sont modifiables et souvent modifiés selon l' humeur et le comportement de l'animal. Lesquels sont imprévisibles.
Exit tous les "Cette gabonica ? C'est la plus cool que j'ai jamais vu", "Je le connais bien, il ne bougera pas", ou alors "Cette espèce bouge de cette manière".
Avatar de l’utilisateur
Johannes
Posteur régulier
Posteur régulier
 
Messages: 221
Inscription: 13 Oct 2012 11:39

Re: stages CDC - suivi

Messagepar Johannes » 04 Nov 2014 19:15

Se dire qu'il est possible qu'il n'y ait aucun risque avec du venom c'est comme .... C'est comme se dire qu'avec une pluie battante rouler à 130 Km/h ça le fait car on maîtrise, ou alors se diriger vers un refuge en montagne avec tout le matériel nécessaire dans son sac et quand une tempête et la pluie éclatent se dire "Aller c'est bon, on va y arriver avant d'être en hypothermie, pas besoin de mettre nos habits de pluie", c'est une image projetée d'un futur que l'on souhaite. Que l'on souhaite à un point tel qu'on se persuade de sa réalité.

Mais il n'y a qu'une réalité malheureusement. Et cette réalité c'est celle ou tu n'es persuadé de rien avec ces animaux. Où tu fais de ton mieux, ou tu penses à plein de choses et prends le plus de précautions.
Autrement dit quand tu ralentis à 110 km/h et quand tu sors tes habits de pluie car peut-être que le refuge est plus loin qu'on le croit.... Mais même dans ces cas là, le danger est toujours possible. Et on le sait.

Avoir des venimeux c'est forcément prendre des risques. Aussi préparé qu'on le soit. Et cela se prouve quand on sait que même les professionnels du venimeux ont des accidents de temps à autres (qui certes sont plus probables car en possession d'un grand nombre d'animaux mais quand même).

Bref, se dire qu'il n'y a aucun risque, c'est vraiment se persuader d'un mensonge. Genre "je vous jure que le ciel est jaune, que les allemands parlent l'Espagnols et qu'une bite sur un prêtre c'est utile".
Avatar de l’utilisateur
Johannes
Posteur régulier
Posteur régulier
 
Messages: 221
Inscription: 13 Oct 2012 11:39

Re: stages CDC - suivi

Messagepar irenedelse » 04 Nov 2014 20:03

Johannes a écrit:
irenedelse a écrit:...mais quand on sait ce qu'on fait, qu'on a le matériel adéquat et qu'on suit le protocole à la lettre, on ne risque pas d'y laisser une main, ni ses poumons.


Si. Tous ces facteurs sont modifiables et souvent modifiés selon l' humeur et le comportement de l'animal. Lesquels sont imprévisibles.
Exit tous les "Cette gabonica ? C'est la plus cool que j'ai jamais vu", "Je le connais bien, il ne bougera pas", ou alors "Cette espèce bouge de cette manière".


Dans mon exemple, au moins, les propriétés des composés chimiques ne risquent pas de changer ! :wink:
irenedelse
Posteur passionné
Posteur passionné
 
Messages: 453
Inscription: 21 Oct 2014 11:56
Localisation: Paris

Re: stages CDC - suivi

Messagepar irenedelse » 04 Nov 2014 20:13

Plus sérieusement... Je laisserai ceux qui ont l'expérience des venimeux répondre.

Personnellement, j'aurais tendance à prendre la dangerosité de l'animal comme une donnée, point barre. Et donc à suivre toutes les consignes de sécurité trrrreès sérieusement. Ne pas chercher à presser une réaction exothermique ; ne pas croire qu'une vipère qui regarde de l'autre côté ne va pas se retourner...
irenedelse
Posteur passionné
Posteur passionné
 
Messages: 453
Inscription: 21 Oct 2014 11:56
Localisation: Paris

Re: stages CDC - suivi

Messagepar Johannes » 04 Nov 2014 20:40

Oui c'est ce que je dis... Il faut les suivre ces règles de sécurité. Mais dire qu'en suivant telle ou telle règle il n'y aura aucun danger est faux. On réduit le nombre de risque. Mais le risque 0 n'existe pas.
Avatar de l’utilisateur
Johannes
Posteur régulier
Posteur régulier
 
Messages: 221
Inscription: 13 Oct 2012 11:39

Re: stages CDC - suivi

Messagepar King Baboon » 05 Nov 2014 6:23

Reste TOUJOURS au-delà de la portée de frappe du serpent et le serpent ne te mordra JAMAIS. Ce n'est pas compliqué à saisir, et surtout c'est irréfutable. Un genre d'évidence. Ce qui demande talent, attention, équipement, rigueur, constance, en un mot compétence, et qui n'est pas trivial, c'est ce TOUJOURS. Si ce TOUJOURS n'est plus là, il peut se produire un accident, dont les conséquences peuvent être dramatiques.

Et puis :

King Baboon a écrit:Une autre réalité est qu'il est difficile de soutenir le point de vue ci-dessus sans passer pour un dingue.


Là ! Qu'est-ce que je disais ? :roll:

Evidemment qu'héberger des serpents venimeux c'est avoir le cul assis sur une bombe. johannes, tu me décevrais si tu me croyais assez candide pour ne pas en avoir conscience (rassure-toi, je sais que ce n'est pas le cas). Et cette bombe ne pète jamais si on ne fait pas de conneries avec.
Avatar de l’utilisateur
King Baboon
Modérateur
 
Messages: 5771
Inscription: 10 Fév 2004 21:29
Localisation: Ils ont des chapeaux ronds

Re: stages CDC - suivi

Messagepar Johannes » 05 Nov 2014 11:23

A force de faire de grandes phrases et de grands mots on a du mal à se comprendre ! Je soutenais justement ce que tu disais ;)

Effectivement ce n'est pas trivial.... C'est d'ailleurs souvent parce qu'on y arrive qu'on ne se fait pas bouffer :lol: Mais voila, c'est pas toujours facile et ça ne dépend pas que de nous.
Avatar de l’utilisateur
Johannes
Posteur régulier
Posteur régulier
 
Messages: 221
Inscription: 13 Oct 2012 11:39

Suivante

Retourner vers Les venimeux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 1 invité

cron